Privatiser nuit gravement à la sûreté nucléaire

Publié le par PCF - Section du Canton de Lusignan

 

 

Japan-earthquake-Fukushima-nuclear-power-plant-explosion.jpg

 

 

PRIVATISER NUIT GRAVEMENT A LA SURETE NUCLEAIRE

 

 

La privatisation de l'électricité est une des pires catastrophes que la droite et l'UMP ait perpétré dans notre pays. La loi NOME, après la privatisation de Suez et GDF entraine les entreprises de l'énergie dans une folle course aux profits jusqu'à la catastrophe annoncée. Déjà les réductions d'effectifs statutaires chez EDF et l'emploi de milliers  de salariés dans des entreprises sous-traitantes n'a rien de rassurant. Mais que dire des cadres et des actionnaires de Tepco la société propriétaire de la centrale de Fukushima, qui aujourd'hui fuient leurs responsabilités et le pays ??? Tepco qui devra bientôt être nationalisée, simplement pour que les pouvoirs publics sachent enfin ce qui se passe, acceptent la solidarité internationale et prennent enfin la mesure de ce que la PDG d'Areva qualifiait il y a deux semaines "d'urgence absolue " ?? En France, les structures encore existantes sont en passe, sous l'injonction de Bruxelle, de céder le pas à des entreprises qui prendraient à termes la gestion de nos centrales. L'accident nucléaire, de quasi impossible deviendra une certitude puisque  l'irresponsabilité d'une société anonyme à responsabilité limitée est inscrite dans sa désignation même.  Les actionnaires les  plus intelligents de Tepco ont vendu le lendemain du tsunami et avec leur plus value ils ont déjà réinvesti. Les salariés, les habitants, un grand peuple courageux va rester , lui pour des années , avec ce territoire détruit dont nous ne savons aujourd'hui la dimension sinon qu'elle se chiffrera en centaines de kilomètres carrés. Le capitalisme portait en lui l'orage nucléaire comme à Iroshima et Nagazaki. Il porte, même en temps de paix, l'accident nucléaire. Il est temps de le renverser.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article